Peugeot 308 2022 – 2000Km à bord de la nouvelle Lionne

La Peugeot 308 2022 est la nouvelle venue de Sochaux sur le marché des voitures compactes. Elle offre un vent de renouveau au style Peugeot, tout en restant dans la continuité des modèles arrivés précédemment. Désireux de découvrir une auto qui sera bientôt partout sur nos routes, nous sommes partis l’essayer tout un week-end durant.

 




 

Sommaire

 

Pour tester les qualités dynamiques et pratiques de cette nouvelle arrivante, rien de mieux qu’un road trip de 2000 km. Tout au long de ce voyage, nous avons pu mettre à l’épreuve notre 308 GT Pack vert Olivine et sa motorisation hybride-essence de 225 chevaux. Nous l’avons emmenée en baie de Somme le samedi, pour prendre un bol d’air frais. Un brouillard à couper au couteau s’étant installé dans la soirée, nous avons trouvé refuge le dimanche dans le Morbihan, sur le port éclairci de Vannes.

Résumé de notre voyage et de 2000 Km à bord de la Peugeot 308 Hybride 225 !

 

Découvrir l'essai en vidéo



Le design extérieur - La baie de Somme et le Crotoy

On dit parfois que le Lion se lève tôt, en l’occurrence nous avons réveillé notre félin du week-end dès 4h30 direction la Picardie et la baie de Somme. Cela non pas pour une séance d’ornithologie mais pour profiter dès l’aurore d’une signature lumineuse qui fait la différence. C’est au Crotoy, à l’ouest de la baie que nous posons nos objectifs pour la découvrir tout en profitant d’un magnifique lever de Soleil.

Si vous aussi vous êtes fan des signatures lumineuses de plus en plus innovantes grâce à la généralisation des éclairages LED, vous allez sûrement adorer la nouvelle 308. Depuis la sortie de la 508 en 2018, Peugeot a su se démarquer en termes de signature lumineuse, non seulement en ajoutant un dessin spécifique aux optiques, mais aussi en les intégrant au design général de la voiture. Ainsi, les feux diurnes en forme de crocs deviennent un élément principal de l’identité de la voiture et de la marque. Cela est plus vrai que jamais sur cette 308, et chez Mininches, on adore ça !


     



La brume se lève sur le Crotoy et avec elle le port, l’heure pour nous de profiter sous un nouvel angle de cette Peugeot 308 qui possède une face avant en rupture avec les précédentes générations.  

Comment parler du design extérieur sans évoquer le nouveau logo de Peugeot. Cette tête de lion redoutable remplace le logo inauguré en 2010 par la RCZ et elle s’inspire fortement de celle de 1960 que l’on retrouvait notamment sur les 404. En plus d’être un nouvel élément de décoration, ce nouveau logo est aussi une solution technique puisqu’il permet de cacher les capteurs utiles au régulateur adaptatif et au maintien actif dans la voie.

Présent à l’avant et à l’arrière, le blason est également apposé sur les ailes avant à partir de la finition GT. A l’instar des Peugeot récentes, cette 308 dispose d’un monogramme à l’avant, au-dessus de la calandre.


 

 

 

En présentant cette 308 totalement différente du modèle précédent, Peugeot souhaite métamorphoser sa conception d’une compacte populaire.  Les changements stylistiques se sont faits à plusieurs étages, et cela ne passe pas uniquement par la conception du nouveau logo.

L’habitacle semble plus reculé, lui conférent des proportions plus « nobles », la longueur du capot faisant entre autres référence à la grosseur du moteur qu’il abrite, et donc à la puissance de la voiture. On s’éloigne ainsi du style des premières 308 pour se rapprocher d’une BMW série 1 ou Audi A3 contemporaine. Ainsi, elle gagne en largeur (+1,9cm pour 2,06m) et en longueur (+11,4cm pour 4,37m), mais perd en hauteur (-0,6cm pour 1,44m).

 

 


    

Les lignes sont sportives et affutées, tout en gardant une certaine fluidité. Le capot en aluminium en est un bel exemple, avec ses deux lignes qui viennent sculpter l’avant de la voiture. Ce jeu de « modelage » de la carrosserie continue au niveau des flancs arrière, où un renfoncement notable assure la continuité entre la fin des feux arrière et les poignées de porte, faisant ressortir d’avantage les passages de roue. Avec les bas de caisse sport, cela donne l’impression visuelle que cette 308 est bien campée sur ses roues.  

Autre détail à l’arrière, les petites interstices sur chaque feux qui leur confère un aspect visuel intéressant, et qui permettent d’intégrer astucieusement la séparation nécessaire à l’ouverture du coffre. Sur les finitions GT, ces feux sont intégralement en LED et proposent un design 3D imitant les trois griffes que l’on retrouve sur nombre de modèle Peugeot depuis une bonne dizaine d’années. En outre, les rétroviseurs et les montants de portes laqués, l’antenne requin, ainsi que les vitres et custodes arrière fumées renforcent l’impression haut de gamme de cette 308 de 3ème génération. 




  

L'intérieur - Saint Valery Sur Somme

Les douze coups de midi résonnent à l’église de Saint Valery Sur Somme et indiquent l’heure du repas pour une pause bien méritée. Cette 308 attire facilement les regards d’autant plus avec sa teinte peu courante dans le milieu automobile.



    


Pour trouver notre chemin nous testons alors l’instrumentation, le tableau de bord de la 308 est très travaillé et possède un design bien marqué, propre à la marque au lion. Moins ergonomique que celui de ses cousines germaniques, sa planche de bord propose néanmoins des solutions techniques qui rassureront les plus pragmatiques d’entre nous.

Chez Mininches, on a apprécié les raccourcis personnalisables (i-toggles) sous forme de grandes touches tactiles très accessibles et répondantes, juste en-dessous de l’écran tactile 10’’ (25,4 cm de diagonale). Le bouton physique pour allumer la radio et moduler le son « à l’ancienne » est également très appréciable.

On notera une attention particulière donnée à la console centrale, au niveau du « levier » de vitesse et du bouton de démarrage. Les futurs conducteurs de cette 308 seront très souvent amenés à regarder et toucher les éléments de cette zone et Peugeot l’a bien compris. On retrouve ainsi une jolie pièce en aluminium brossé, avec un sélecteur de vitesse qualitatif. Détail mineur certes, mais qui saura ravir les personnes qui ont le goût de la chose bien finie.


  


  

 

Durant notre voyage nous avons pu remarquer que Peugeot n’a pas entièrement succombé à la mode des éclairages d’intérieur. En effet, il n’y a que deux petites bandes LED sur les portes avant et une petite lumière derrière l’écran principal.

On a été agréablement surpris par les assises à bord de cette nouvelle Peugeot. Les sièges mi-TEP mi-alcantara ont un très bon compromis entre fermeté pour le maintien en virages et confort pour les longs trajets. Et en plus, ils sont agréables à regarder ! Leur design évoque un dynamisme de conduite et les surpiqures vertes rappellent la teinte verte Olivine quelque peu originale équipant notre modèle.


    


  



Une Peugeot 308 agrile - Les rues médiévales de Saint-Valéry

Nous nous dirigeons ensuite vers le centre-ville afin de tester plus profondément son agilité. La voiture se faufile parfaitement dans les ruelles médiévales de Saint-Valery, et préserve le confort des occupants contre les irrégularités du sol. Cette balade dans la ville se révèle aussi agréable pour nous que pour les passants, grâce au mode tout électrique et au silence qu’il procure, à croire qu’elle possède des coussins de velours… 

Mais attention, le félin ne s’endort jamais ! En sortie de ville, un coup de gaz un peu plus franc réveille le moteur thermique pour donner une meilleure reprise à la voiture. Une fois lancée, elle s’accroche à la route de façon remarquable. La direction n’est pas trop légère et la suspension est suffisamment ferme. Quant au petit volant, on aime ou on n’aime pas. Pour ma part, l’esprit « Karting » qui s’en dégage après quelques virages ne me déplaît pas, au contraire ! 


  

  



La technologie

Avec ce nouveau modèle, Peugeot apporte des nouveautés technologiques pour améliorer le confort et la sécurité des usagers. 


Le cœur de gamme (Allure et Allure Pack) dispose de feux LED. Cette technologie est maintenant assez répandue sur la marché, ce qui est un apport non négligeable par rapport à l’ancienne 308. La vraie nouveauté est l’intégration de feu Matrix LED sur la version haut de gamme (GT et GT Pack). Ces feux sont composés de 20 modules LED qui s’allument, qui s’éteignent ou modifient leur puissance d’éclairage en continu, en fonction des conditions extérieures. On peut donc rester tout le temps en plein phare, sans éblouir les autres voitures, tout en éclairant bien les environs. 


A l’intérieur, le i-cockpit connaît une petit amélioration. Il est doté d’un système « numérique 3D holographique ». Plus simplement, il s’agit d’un compteur avec un effet 3D dont le rendu est très sympa, mais qui n’est pas indispensable. 


 



L'hybride - Approcher la faune de la réserve sans bruit

 

La tranquillité des habitants ailés de la réserve de la baie de sommes n’a pas été bousculée puisque le 4 cylindres ne s’active (presque) jamais à basse vitesse. La technologie hybride est maîtrisée et les passages d’un mode de propulsion à un autre ne se font pas ressentir dans l’habitacle.

L’avantage de l’hybride est assez flagrant puisque sur l’ensemble de ce road trip de 2000 km, nous avons atteint une consommation moyenne de 5,6 L/100, ce qui est tout à fait honorable. Il faut tout de même avoir très envie de rouler en hybride pour choisir une 308 HYBRID 180 ou 225 plutôt qu’une version thermique puisque l’écart de prix est d’environ 10 000 € ! 



  


La miniature


Comme à l'habitude chez la marque au Lion c'est Norev qui a la primeur des réductions en miniature de cette nouvelle Peugeot 308. Les deux échelles 1/64 et 1/43 sont même disponibles depuis de nombreux mois.





Côté 1/43, une finition haute permet de pouvoir acquérir une réplique réussie et fidèle. La face avant est particulièrement bien soignée de même qu'un intérieur détaillé. On retrouve ici les derniers standards de Norev.


  


Côté 1/64, quatre teintes sont aujourd'hui disponibles. Trois chez Peugeot, que vous pouvez découvrir en intégralité sur notre dernier article, et une 308 grise disponible via les revendeurs Norev. Dans l'ensemble les proportions sont précises. On pourra regretter l'absence de l'échelle 1/18.


  



Notre bilan

De par son nouveau logo et ses lignes racées, cette nouvelle 308 offre un véritable vent de nouveauté. Sa signature lumineuse et son intérieur avec i-Cockpit nous rappelle l’appartenance à cette marque pionnière dans l’automobile qu’est Peugeot.

 

À l’image de sa motorisation hybride, cette nouvelle féline a le sens du compromis. Elle peut être une bonne familiale pratique, économe et sympathique, comme elle sait se faire dynamique, précise et redoutable lorsqu’on le lui demande. 


Chez Mininches, nous avons hâte de la voir plus souvent sur nos routes ! En bref, je pense qu’il n’y a pas trop de soucis à se faire quant au succès de cette nouvelle venue qui occupe une place importante au sein de la famille Peugeot et qui reflète le futur de la marque pour les années à venir. 




  


  



Par Jean Moins et Yohann Hyron